Christophe Monzie : « On partait sans trop d’illusions, tout autre résultat qu’une défaite aurait été du bonus »

Yann Karamoh, Loic Perrin

Christophe Monzie a livré son analyse du match perdu par les Girondins de Bordeaux face à l’AS Saint-Etienne lors de la dernière rencontre de Ligue 1 Conforama.

« Les Girondins n’ont pas fait le poids face à Saint-Etienne, ils ont tenu une mi-temps. C’est la plus lourde défaite cette saison, toutes compétitions confondues. Ça dit bien ce que ça veut dire, ça dit que cette équipe bordelaise, et on s’en doutait un peu après le suprême effort de se faire un devoir de battre l’OM, que derrière la démobilisation arriverait. C’est exactement le sentiment que j’ai eu en seconde mi-temps. Peut-être pas pendant la première heure de jeu, mais ça a davantage tenu à l’imprécision des stéphanois dans les zones de vérité, qui ont vraiment multiplié les mauvais choix. Ça a plus tenu à ça qu’à l’hermétisme des Girondins, même si cette jeune défense avec notamment Lauray et Cissokho, a bien tenu. Les Girondins ont essayé de donner le change pendant une mi-temps, mais offensivement ils étaient extrêmement diminués. Dans le jeu, on essayait de donner le change, les statistiques étaient assez équilibrées, mais hormis l’occasion de Yann Karamoh en début de match… En seconde mi-temps, on n’a plus du tout existé, avec aucune frappe au but. Et après l’ouverture du score, on était davantage dans les standards bordelais que l’on a vus dans plusieurs non-matches, que sur le match face à Marseille. Pour cette fois on avait des circonstances atténuantes parce qu’on avait plus d’une demie douzaine de joueurs titulaires absents, mais on a surtout senti que cette fin de saison serait très longue. A mon avis, on n’a pas fini de souffrir, et samedi prochain à Nîmes ça va être aussi très compliqué […] On partait sans trop d’illusions, tout autre résultat qu’une défaite aurait été du bonus ».

ARLFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des