Geoffroy Garétier : “Oui, cela a été un club ‘amateur’. Est-ce que cela le sera aussi dans un an ? Je n’en suis pas sûr”

    Geoffroy Garétier

    Geoffroy Garétier a été questionné par Girondins4Ever sur les multiples changements d’entraîneurs aux Girondins de Bordeaux ces dernières années. Lui qui estimait à l’époque que les Girondins s’étaient précipités sur l’éviction de Jocelyn Gourvennec, en convient que “Joce” a manqué de poigne sur la fin, ce qu’a amené au contraire Gustavo Poyet.

    « Je pense oui. Il y a des périodes où tout le monde pense que c’est de la faute de l’entraineur, et que cela ne va pas rebondir. Je sais bien que l’on est dans l’éphémère et que c’est compliqué de faire confiance, mais il y a énormément de palmarès qui ne se seraient jamais construits en ayant viré leur entraîneur au premier revers. Je prends toujours l’exemple d’Alex Ferguson, qui a mis quatre ans à gagner son premier trophée. La saison où il le gagne, avec Manchester United, durant la saison 1989/1990, tout le monde veut le virer en octobre 1989, il est à un match de dégager. Il ne dégage pas, et par la suite cela devient un des 3-4 coaches les plus glorieux de l’histoire du football. Ce cas est un peu trop gros pour être transposable à la Ligue 1 d’aujourd’hui. Je pense que l’on aurait pu aller plus loin avec Gourvennec. Ils sont allés un peu trop vite ».

    Gustavo Poyet, quelques mois après son éviction, était passé sur différents plateaux TV, avec pour ligne directrice “l’amateurisme” du club, ou plutôt son manque de professionnalisme. Le consultant Canal+ a réagi à ces propos.

    « J’aurais dit oui jusqu’à l’arrivée des américains. Mais le but des américains est de changer ça. En prenant l’exemple de Longuépée, je ne sais pas s’il a une vraie connaissance du football en tant que tel, mais en tout cas c’est un pro. Je pense qu’ils vont s’entourer pour atteindre leurs objectifs, dans le recrutement, dans les ventes de joueurs, dans le club, ils sont pros. Oui, cela a été un club « amateur ». Est-ce que cela le sera aussi dans un an ? Je n’en suis pas sûr. J’ai envie de leur laisser le bénéfice du doute ».

    Retrouvez l’intégralité de l’interview ICI sur Girondins4Ever