Christophe Monzie : “On a vu qu’ils étaient capable pour les grandes occasions de se hisser à la hauteur de l’événement”

    marseille

    Christophe Monzie est revenu sur le match entre les Girondins de Bordeaux et l’Olympique de Marseille, qui a vu les bordelais l’emporter sur le score de 2 buts à 0. « On a vu que les bordelais, encore une fois, étaient capable pour les grandes occasions de se hisser à la hauteur de l’événement. On a revu presque du même acabit que face au Paris Saint-Germain le premier décembre de l’année dernière. C’était la dernière fois qu’on avait vu un très bon match à Bordeaux. On a mis la cerise sur le gâteau sur celui-là parce qu’une victoire contre l’OM a encore plus de saveur qu’une victoire face au PSG, même si en Gironde on n’aime ni les uns ni les autres. C’est 42 ans de pénitence… C’est un clean-sheet, et il y a longtemps que ce n’était pas arrivé aux bordelais de faire deux matches de championnat sans prendre un but, et puis battre l’OM, la première victoire au Matmut… C’est aussi la première victoire de Paulo Sousa qui vient un peu corroborer le discours entendu jusque-là, qui ne demandait qu’à être confirmé sur le terrain. Je n’avais pas réellement vu la différence sur les deux premiers matches, là on l’a vue. On a vu une équipe déterminée, qui a serré les dents, qui a eu une entame de seconde mi-temps comme d’habitude très compliquée. On a trop reculé et on a eu peur. Mais les Girondins ont été très précis et contrairement à d’habitude les Girondins ont cadré. La différence est là, dans la justesse, dans la dernière passe, même s’il y a encore des choses à voir, tout n’est pas parfait. On a vu encore offensivement des joueurs qui ont trop compliqué leur jeu, qui ont essayé de trop joué pour eux… Mais il y a eu de l’intensité. On a eu trois frappes cadrées dans les trois minutes du match, alors qu’il n’y en avait pas eu une seule à Amiens. Rien que là, c’était le jour et la nuit ».

    ARL FM

    Retranscription Girondins4Ever