Nicolas Maurice-Belay : « Il a fallu aller s’inscrire au Pôle Emploi. C’est quelque chose que je ne connaissais pas du tout »

Nicolas Maurice-Belay

Nicolas Maurice-Belay est revenu sur sa période où il n’avait pas de clubs. Une période qui n’a pas été la plus facile pour l’ancien joueur bordelais.

« Il a fallu aller s’inscrire au Pôle Emploi. C’est quelque chose que je ne connaissais pas du tout. Il fallait faire des démarches, des choses auxquelles tu n’es pas habitué parce que toute ta vie on a tout fait pour toi. Dans le sens où je n’ai jamais eu de difficultés. Du centre de formation à ton parcours de footballeur professionnel, pendant toute ta vie tu ne connais pas tout ça. Ce qu’il s’est passé c’est qu’il a fallu revenir aux fondamentaux, à la base. Tous les matins, j’allais me réhabiliter avec un préparateur physique, Karim Lecannellier. C’est lui qui m’a remis sur pied à Paris avec le kiné, Badr El Hariri, et son cabinet, « lekipe ». Ils ont été omniprésents. Je tiens à leur faire une petite dédicace. Si je suis revenu sur les terrains, c’est aussi grâce à eux […] Après avoir débuté ma réhabilitation physique à Paris, pour m’occuper de tout ce qui est renforcement musculaire, etc., j’ai commencé à faire des cinq contre cinq, au five. C’est un très bon test pour les genoux. C’était sur du synthétique. Si tu n’as pas mal là, tu n’auras mal nulle part. Cela s’est très bien passé. Ensuite, j’ai eu la chance que Sainte-Geneviève-des-Bois (91), en National 2, accepte de me laisser m’entraîner avec eux. En parallèle, je continuais ma préparation physique individuelle. Je suis donc arrivé à Bergerac avec une forme physique déjà bien adaptée au terrain ».

L’intégralité de l’interview ICI sur FootMercato 

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des