Christophe Dugarry : “Je souhaite qu’ils y arrivent mais j’ai un gros doute parce que ce sera difficile dans une région forcément différente de l’Alsace”

    Joe DaGrosa

    Christophe Dugarry, s’exprimant sur le Racing Club de Strasbourg, a expliqué qu’il souhaiterait voir les Girondins de Bordeaux dans le même état d’esprit.

    « C’est ce qu’on veut voir, l’état d’esprit des strasbourgeois. Le calendrier sort en début de saison, tu fais une croix sur les deux matches contre Paris en te disant qu’ils sont perdus… Ces matches, autant les jouer, autant te faire plaisir. Et ces strasbourgeois, c’est l’équipe qui s’en sort le plus face à Paris, parce qu’ils jouent avec leur cœur, le plaisir, c’est un moment de fête, un moment extraordinaire à jouer. Je trouve ça assez génial. J’ai l’impression que ces strasbourgeois, sont un peu à l’ancienne lors de ces matches. Je trouve qu’ils mettent de l’agressivité, des coups, et cela me fait beaucoup de bien ces valeurs de l’époque, où on se posait beaucoup moins de questions… Les strasbourgeois, je les trouve authentiques, vrais dans leur façon de jouer, il n’y a pas tricherie. Il n’y a pas de cinéma, il y a une histoire, ils sont tous ensemble, il y a du plaisir. On a l’impression que quand ils jouent, ils se disent qu’ils ont une chance incroyable d’être là avec les petits moyens qu’ils ont. C’est tellement revigorant, tellement plaisant. Je trouve que c’est vraiment l’exemple à suivre quand tu joues contre le Paris Saint-Germain. On sent que cette équipe se bat pour son club. Ce que font les strasbourgeois, un club pour qui j’ai une affection particulière forcément, j’aimerais que ça se fasse à Bordeaux. Cet enthousiasme, cette façon de jouer, cette envie, cette générosité, cette identité forte du club, ce que ça représente. Peut-être que les américains vont mettre ça en place, je le souhaite. Je souhaite qu’ils y arrivent mais j’ai un gros doute parce que ce sera difficile dans une région forcément différente de l’Alsace. Mais j’aimerais, ça donne envie de retrouver ces émotions-là à Bordeaux. Les gens en meurent d’envie, mais il faut les amener avec un vrai projet, des vrais joueurs, une vraie identité. Avec des joueurs qui partagent cette envie d’être au club, ces émotions… ».

    RMC

    Retranscription Girondins4Ever