Pierre Ménès : « Nicolas De Préville, qu’on n’avait pas vu aussi fort depuis un bon moment… »

Pierre Menes

Dans son blog habituel, le consultant Pierre Ménès a analysé la partie entre Bordeaux et Marseille de vendredi soir (2-0). « Marseille a perdu comme tous les ans depuis 1977 à Bordeaux. Le score n’était donc pas une surprise. La manière en revanche, a vraiment laissé à désirer. Trop de joueurs semblent avoir l’esprit ailleurs et d’autres ne jouent plus, à l’image de Rami, Gustavo ou Rolando. Bien souvent, on a pu contester les choix tactiques de Rudi Garcia cette saison, mais je n’avais jamais vu une telle aberration, avec Amavi quasiment milieu gauche tandis que Radonjic jouait arrière gauche. C’était juste n’importe quoi. C’est d’ailleurs dans une position aberrante pour lui que le Serbe a concédé un penalty pour une main évidente, péno transformé par Kamano. En seconde période, il n’y a pas eu de réaction de l’OM. Thauvin a été inexistant, Balotelli est rentré pour se chauffer avec ses adversaires et en profiter pour péter le nez de Pablo, ce dernier étant expulsé pour une mauvaise réaction sur l’Italien. Et De Préville, qu’on n’avait pas vu aussi fort depuis un bon moment a donné un aspect plus large à cette victoire. Voilà, Bordeaux a fait son match, on peut même dire que les Girondins seraient beaucoup mieux classés qu’ils ne le sont s’ils avaient joué tous leurs matchs cette saison comme celui-ci. Il faudra peut-être s’interroger sur ce phénomène ».

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des