Pierre Ménès : « Gustavo Poyet s’est senti cocu par la politique du club, mais cette politique n’est pas nouvelle à Bordeaux »

Gustavo Poyet

Pierre Ménès s’est exprimé sur les récents changements d’entraîneurs aux Girondins de Bordeaux. Pour lui, ce n’est pas une surprise, puisque le problème viendrait surtout de la direction. « J’ai trouvé l’éviction de Gustavo Poyet beaucoup plus problématique que celle de Ricardo. C’est comme tous les entraineurs à qui on dit ‘on va faire du recrutement’ et finalement à l’arrivée, on n’en fait pas. Ces entraineurs-là se sentent cocus, et je pense que Gustavo Poyet s’est senti cocu par la politique du club. Mais cette politique n’est pas nouvelle. Bordeaux c’est un très bel écrin, mais il n’y a pas grand-chose dans cet écrin, et cela fait des années que ça dure. Cela dure depuis le titre de Laurent Blanc. Je sais bien qu’à Bordeaux il est de bon ton de penser que Laurent Blanc a planté le club pour aller rejoindre l’équipe de France, mais je peux vous dire que c’est par le manque d’ambition des dirigeants de l’époque qu’il est parti. Marouane Chamakh partait en Angleterre, Laurent Blanc voulait Guillaume Hoarau pour le remplacer, et on lui a dit que c’était trop cher… Alors que Bordeaux venait d’être Champion, de gagner la Coupe de la Ligue, et d’aller en quart de finale de la Ligue des Champions. Il y a un manque d’ambition dans ce club qui est problématique, et je ne suis pas certain qu’avec la nouvelle direction ça va changer ».

ARL

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des