Bordeaux retrouve la victoire, et garde donc son invincibilité face à Marseille !

48ème minute, très grosse occasion pour l’OM. Petit ballon de Florian Thauvin dans le dos de la défense bordelaise. Radonjic est à la réception de la tête, mais ne cadre pas. Ce dernier est à nouveau à la réception d’un centre de Florian Thauvin. Il tente cette fois un retourné acrobatique mais là aussi ce n’est pas cadré (51ème). Décidément, encore ce Radonjic qui se met en évidence. Il est trouvé en retrait à l’entrée de la surface sur un corner de Dimitri Payet, mais il ne parvient toujours pas à trouver le cadre (56ème). 61ème, Kamara écope d’un carton jaune logique pour une faute sur Nicolas De Préville. Jules Koundé est également averti après un gros tacle sur Florian Thauvin (68ème). Sur l’arrêt de jeu, Dimitri Payet est remplacé par Mario Balotelli. Et le deuxième but des Girondins ! Jimmy Briand est trouvé dans l’axe et lance Nicolas De Préville sur la gauche. Ce dernier accélère, fixe Kamara, et enroule un plat du pied droit parfait qui vient se loger au pied du poteau de Steve Mandanda, 2-0 ! 73ème, Marseille tente de réagir avec Mario Balotelli. Plein axe, il tente sa chance mais le ballon fuit le cadre de Benoit Costil. 76ème, Zaydou Youssouf remplace Otavio côté bordelais. Du côté de l’OM, Morgan Sanson remplace Valère Germain. Pablo sort quelques minutes, le nez en sang, après un accrochage avec Mario Balotelli… Le brésilien rentre, va se venger sur l’italien, et prend un rouge… Débile. L’attaquant de l’OM écope d’un carton jaune sur l’action suivante, pour avoir râlé sur l’arbitre. Albert Lottin remplace François Kamano et Clinton Njie remplace Maxime Lopez. Steve Mandanda se couche facile sur une frappe de Zaydou Youssouf, même chose pour Benoit Costil sur une tentative de Jordan Amavi (90ème). Le capitaine bordelais s’impose encore dans les airs. Dernier changement pour Bordeaux. Nicolas De Préville est ovationné et cède sa place à Jaroslav Plasil. Centre de Mario Balotelli, reprise de volée de Florian Thauvin, mais qui est là ? Benoit Costil bien sûr. C’est terminé, 2-0 !

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des