Florian Brunet : « Nos pères n’aimaient pas Marseille, nos grands frères n’aimaient pas Marseille, nos enfants n’aimeront pas Marseille »

Florian Brunet

Florian Brunet du groupe de supporters des Ultramarines s’est exprimé sur la rivalité qu’il y a entre supporters bordelais et marseillais. « Le temps passe, les directions et joueurs changent, les traditions restent. Nos pères n’aimaient pas Marseille, nos grands frères n’aimaient pas Marseille, nos enfants n’aimeront pas Marseille. Il y a la rivalité des années 1980, mais aussi beaucoup de rivalité avec les supporters, des différences de culture ».

Une rencontre qui reste très importante malgré les résultats décevants des Girondins cette saison. « Sportivement, il est difficile de dire que c’est une affiche majeure cette année. Mais ça reste un des matchs les plus importants du fait de l’invincibilité à domicile (42 ans) et de l’histoire. Marseille reste le plus gros ennemi historique […] S’il y a une fin de série ? Ça ne changera rien, c’est ancré. Allez demander à un supporter du Real si sa rivalité avec l’Atlético pourrait changer ? Le foot, c’est culturel, de la passion ».

Sud Ouest

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des