Gouthia Karchouni : « Quand on s’entrainait, on voyait la Statue de la Liberté… C’était grandiose »

Gouthia Karchouni

Gouthia Karchouni est revenu sur la tournée des féminines aux Etats-Unis où elles ont découvert autre chose que la France.

« C’était grandiose parce qu’ils ont très bien organisé le voyage, tout s’est très bien passé. C’était un grand pas vers l’avant parce que c’est quelque chose que peu d’équipes féminines font. Que ce soit en pleine saison, que ce soit aussi bien organisé, qu’on ait des bons matches à jouer… C’était quand même une découverte. C’est satisfaisant pour tout le monde, le club comme les joueuses […] On retient tout de ce ‘voyage’, c’est une expérience qui nous enrichit à titre personnel et collectif parce qu’on en sort grandi. On a vu des choses qu’on n’a pas l’habitude de voir. Tout est dans la démesure, que ce soit les infrastructures pour s’entrainer au foot, ou ce qu’on voit. Et collectivement, cela permet de vivre des émotions qu’on ne vit pas aux Girondins de Bordeaux : on fait un voyage, on est ensemble dans l’avion, dans les hôtels… Forcément ce crée des liens de proximité par rapport à quand on est à Bordeaux. C’est intéressant pour un collectif de se sentir plus soudé […] On a des souvenirs plein la tête en commun. Quand on s’entrainait, on voyait la Statue de la Liberté… Ce sont des choses qu’on n’a pas souvent l’occasion de faire et quand on le fait avec des personnes, forcément, ça rapproche […] Il y a des choses qui nous marquent à vie, et cette tournée a été tellement bien encadrée… Aller à l’ONU et avoir une vue comme on avait sur Manhattan, Wall Street, moi qui étais déjà allée à New-York, je n’avais jamais vu ça… Dans ma vie je n’avais vu ça, à part dans les films, et encore. Ce sont des choses qu’on ne peut pas oublier, qui nous permettent de nous construire et de dire : ‘Wah, il y a des belles choses à voir dans le monde !’ ».

GoldFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des