Christophe Monzie : « On avance à un rythme de relégable »

Yann Karamoh

Christophe Monzie regrette qu’une nouvelle fois, les Girondins n’aient pas tiré leur épingle du jeu face à Amiens et une série de matches sans victoire qui commence à être très longue. « Encore une fois, ce sont les tauliers de derrière qui ont tenu en défense, avec un Benoit Costil impeccable, qui a très bien fait le peu qu’il eut à faire. Il a trois-quatre arrêts très délicats à faire, quand même au final. Il m’a un peu fait peur en première mi-temps, deux fois sur des relances, on a voulu vivre dangereusement. En seconde mi-temps, non, mais en première mi-temps ça a failli coûter très cher à un moment donné […] On n’a pas cadré une seule fois sur ce match, cela situe l’ampleur du travail, le pain sur la planche de Paulo Sousa… On n’a pas le cul sorti des ronces. On a pris un point, c’est bien, on l’a pris avec des valeurs autres que des valeurs de panache. Ça m’a un peu rappelé ce match à Angers où on avait gagné avec pas mal de chance, mais ce sont un peu ces qualités-là que l’on avait affichées à Angers. Après ce 0-0 c’est l’arbre qui cache la forêt, Bordeaux ne gagne toujours pas, une victoire en onze matches. On avance à un rythme de relégable. Alors, la chance fait qu’on a quand même cette avance de points, un petit matelas… 35 points, ça ne suffira pas pour se sauver, mais vu comment avancent les derniers, on peut penser que 38 points suffiront ».

ARL

Retranscription Girondins4Ever

 

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des