François Grenet : “Paris-Bordeaux, c’est la seule fois où j’ai pleuré après un match”

    François Grenet

    François Grenet s’est exprimé, pour J+1, sur la saison 1998-1999 des Girondins de Bordeaux.

    « Paris-Bordeaux, c’est la seule fois où j’ai pleuré après un match. C’était pleurer de joie, mais c’était dur, c’était dur ce match… Mais qu’est-ce que c’est beau, qu’est-ce que c’est bon […] Sur le Bordeaux-Marseille, on était à un niveau qui fait qu’il n’y a pas eu photo, c’est tout. C’était une conjonction de choses qui font qu’on est intouchable […] A trois journées de la fin, même si on perd contre Monaco à domicile, tant qu’il y a de l’espoir et qu’on n’est pas largués… On se dit que ça peut arriver à Marseille aussi (qui perd effectivement à Paris sur le score de 2-1, pendant que Bordeaux gagne à Lens) […] Quand Adailton égalise à 2-2 au Parc lors de la dernière journée, c’est un peu la panique… On se dit qu’il ne faut pas ça bascule pour nous, pas pour les autres quoi ! A la fin du match, je pleure de bonheur, et j’étais ivre de joie… (sourire) ».

    J+1

    Retranscription Girondins4Ever