Rolland Courbis : « Attaquer une carrière à mon âge de connard de service… Je suis désolé, ça ne se passera pas »

Rolland Courbis

Rolland Courbis a été invité à réagir sur les critiques quant à sa prise de fonction en tant que numéro 1 à Caen, comme si c’était quelque chose d’attendu.

« Premièrement, il n’y a pas eu de putsch, et deuxièmement surtout pas. Je vais même apporter une précision, si je suis à Caen et que je ne suis plus aux côtés de Fabien (Mercadal) qui m’aide 24 heures sur 24 depuis mon arrivée, dans l’heure qui suit je rentre chez moi. Ce n’est pas plus compliqué que ça. Maintenant, on a suffisamment de l’énergie à dépenser qu’aujourd’hui on passe une journée de merde, parce que j’essaie dans une conférence de presse de préciser les choses dans un souci de bien faire pour que tout le monde fasse bien son boulot… Et vouloir indirectement me faire passer pour le connard de service, ou celui qui au lieu d’avoir la spécialité d’aider les clubs pourrait être le connard de service, et attaquer une carrière à mon âge de connard… Je suis désolé, ça ne se passera pas. Ce qui s’est passé à Rennes, on n’a pas le temps d’en parler, mais la comparaison, qui est celle de comparer Mercadal à Montanier, c’est une insulte pour Mercadal ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des