Jocelyn Gourvennec : « La grande chose que je retiendrai de cette expérience c’est que le mieux est l’ennemi du bien »

Jocelyn Gourvennec

À Bordeaux, il a été pointé à de nombreuses reprises une équipe avec un manque de caractère. Jocelyn Gourvennec évoque cet aspect d’un groupe qui semble primordial. « Evidemment qu’il faut du caractère. Après dans un groupe, il faut bien doser, il faut à la fois de l’expérience, de la jeunesse, des joueurs qui ont de la réflexion, des joueurs plus instinctifs, des joueurs qui vont être plus techniques, d’autres plus dans l’athlétique. C’est ce mélange-là qui fait la richesse de votre équipe mais je crois que la grande chose que je retiendrai de cette expérience c’est que le mieux est l’ennemi du bien. On avait une équipe qui fonctionnait bien, un staff qui fonctionnait très bien. Et il faut faire attention quand on bouge les lignes, de les bouger avec dosage ».

Ouest-France

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des