Lilian Laslandes : « Quand les filets tremblent, que vous faites lever le stade, pendant une minute vous êtes ailleurs »

Joie Lilian Laslandes joueur Bordeaux

Lilian Laslandes revient sur son plus grand souvenir en tant que joueur et aucune surprise pour un attaquant, ce sont ses buts marqués. « Je me souviens surtout de la joie indescriptible quand je marquais. Ma mère m’a fait un DVD de tous mes buts pour mon anniversaire, et chaque fois que je le regarde, c’est comme si j’étais encore sur le terrain. Je ressens exactement la même chose. Je me rappelle même ce que me dit le copain quand il vient me féliciter… Quand les filets tremblent, que vous faites lever le stade, pendant une minute vous êtes ailleurs. Le plaisir total […] Je me dis surtout que cette joie-là, les joueurs d’aujourd’hui ne peuvent plus l’avoir, à cause du VAR… Ça casse cette folie. Quand j’étais à Bordeaux, Jean-Pierre Papin se repassait tous ses buts. Il me disait : ‘J’ai besoin de ressentir ça…’. En chambre, il était avec Nino Saveljic. Rien qu’au son de la télé, Nino savait quel but passait ! ».

L’intégralité de l’interview ICI sur Ouest-France

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des