Rio Mavuba : « Footballeur, ce n’est pas si simple… Le physique, le mec qui veut te prendre ta place… »

Rio Mavuba

Rio Mavuba a évoqué le moment le plus difficile qu’il ait connu au cours de sa carrière de footballeur et comme beaucoup de joueurs, qui dit mauvais moment dit blessure. « Je n’ai pas eu beaucoup de blessures, mais j’en ai eu une au plus mauvais moment je pense, après mon retour en équipe de France et l’arrivée de Didier Deschamps. Je pense qu’il voulait s’appuyer sur moi, et je me suis blessé quasiment 4-5 mois sur une année, donc ça m’a ralenti, et ensuite le train passe… Mais je ne peux pas dire que le plus difficile dans ma carrière a été les blessures, quand tu sais qu’il y en a qui se font les croisés, des blessures plus importantes… […] Evidemment que quand tu es jeunes tu fais des ‘sacrifices’, mais je ne sais pas si on peut appeler ça comme ça. Physiquement c’est hard, et je le ressens bien maintenant que j’ai arrêté (rires). Mais c’est hard physiquement. J’ai eu pas mal de potes qui ont joué au foot et certains d’entre eux ont cru que c’était facile, mais quand il m’accompagnait faire mes footings, là ils comprennent vite que ce n’est pas de la rigolade. Il faut vraiment se consacrer à ça, être prêt physiquement. Je pense que la partie la plus compliquée est quand même la partie physique ».

 

Il évoque également son mental de gagnant, une force chez lui. « Le mental est très important, et ça fait partie de mon caractère. J’ai eu ma seconde sélection contre l’Irlande où je me suis fait découper dans tous les sens… Derrière, je n’ai pas cogité. Il y a plein de gens qui m’ont dit que ça aurait pu briser ma carrière, me stopper, j’avais 20 ans… ». Le mental donc est une des forces que doit avoir le footballeur. « Footballeur, ce n’est pas si simple. Tu te remets en question toutes les semaines, tu es jugé et critiqué toutes les semaines. Il faut être performant. Toutes les semaines il y a un mec à l’entrainement qui veut prendre ta place… Ce n’est pas simple ! Mais j’ai toujours abordé la chance en me disant de tout donner et on verra ensuite ».

Le Spotlight

Retranscription Girondins4ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des