Jocelyn Gourvennec : « Mon licenciement de Bordeaux ? On est un peu en colère, on s’interroge, on culpabilise »

Jocelyn Gourvennec

 

Jocelyn Gourvennec est revenu sur son licenciement des Girondins de Bordeaux, quelques chose qui avec du recul fait partie de la formation d’entraineur.

« Ce sont des expériences de vie, on en connait dans nos vies professionnelles. Un licenciement d’un entraineur n’est pas différent d’un licenciement d’un employé, d’un artisan, etc. On vit tout ça j’imagine, dans des secteurs différents, mais de la même manière je suppose. S’il y a un coup de déprime au départ ? Je ne sais pas, c’est souvent un peu un choc. Il y a plein de sentiments qui se mêlent et qui ne sont pas agréables, mais je pense que c’est un passage obligé. On est un peu en colère, on s’interroge, on culpabilise. Il y a plein de sentiments qui arrivent. Mais après, il faut passer à autre chose, faire une activité régulière. J’ai refait beaucoup de sport. Je me suis un peu occupé de mes enfants, j’ai passé plus de temps avec mon épouse, ce qu’on ne fait pas beaucoup en tant qu’entraineur. La famille est importante. J’en ai profité pour faire des choses que je ne faisais ou que je n’avais jamais faites. Mais au bout d’un moment, l’envie d’entrainer revient. Bref, cela fait partie du bagage.

Ouest-France

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des