Jocelyn Gourvennec : « Pour qu’un projet sportif fonctionne, il faut qu’à tous les étages on soit synchro, et à un moment donné ce n’était plus le cas »

Jean-Louis Triaud et Jocelyn Gourvennec

(Photo by Caroline Blumberg/Icon Sport)

 

Questionné sur l’instabilité des Girondins de Bordeaux, Jocelyn Gourvennec est revenu sur son expérience, expliquant que dès que Jean-Louis Triaud était parti de son poste de Président, tout n’était plus pareil pour lui.

« C’est vrai qu’il y a de l’instabilité à Bordeaux. Cinq changements d’entraineur en un an, ce n’est même pas énorme, ça ne se voit jamais… Parce que quand il y a un entraineur en intérim pour deux matches, c’est aussi un changement d’entraineur, ça impacte le groupe et les joueurs. Ça s’est arrêté pour plein de raisons, j’ai des responsabilités aussi et évidemment. Mais pour que ça fonctionne un projet sportif, il faut qu’à tous les étages qu’on soit synchro et ensemble, et à un moment donné ce n’était plus le cas. Après, il y a de l’instabilité, un nouvel actionnaire. Je ne peux pas parler des gens qui ont repris et qui sont là. Sur mon expérience, je suis allé à Bordeaux avec beaucoup d’envie, je trouve que c’était un passage intéressant pour moi, de passer de Guingamp à Bordeaux, dans un club avec une histoire et une habitude du plus haut niveau. Simplement, quand en mars 2017 Monsieur Triaud – parce que j’ai aussi fait le choix d’aller à Bordeaux pour travailler avec Monsieur Triaud, le rôle d’un entraineur c’est aussi un duo dans un club et c’est très important – a été écarté, ce n’était plus pareil pour moi. Ça fait partie des expériences. Après, il y a eu des hauts et des bas, il continuera d’en avoir dans les saisons des Girondins tant qu’il n’y aura pas plus de stabilité notamment sur le plan technique. Parce que ce qui apporte de la stabilité dans un club, c’est la stabilité technique, il n’y en a pas d’autre. Le marketing, la gestion financière, le traitement des transferts, le management des équipes administratives, tout ça est important, tout à un rôle dans un club. Mais ce qui fait avancer le bateau c’est le sportif, et dans le sportif c’est la relation Président-entraîneur, et l’entraineur avec toute son équipe ».

Ouest-France

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des