Christophe Revel : « Si le bateau coule, il va rester pour le bateau. Je connais plusieurs joueurs qui prennent la barque et qui pagayent rapidement »

Benoit Costil

 

Benoit Costil est arrivé en lieu et place de Cédric Carrasso, il y a un an et demi. Une lourde tâche pour le désormais capitaine des Girondins de Bordeaux, car il devait succéder à un portier qui avait une relation particulière avec les supporters. Christophe Revel, son ex-entraineur des gardiens à Rennes – et qui aurait pu l’accompagner en Gironde – s’est exprimé sur ce transfert.

« C’était une période qui était difficile pour tout le monde puisqu’il y avait Cédric Carrasso, un gardien emblématique qui partait, qui avait une accroche avec les supporters, qui avait de l’importance au sein du club. Il y avait Benoit qui arrivait. Je crois que tout le monde a été perturbé par cette phase de transition. Maintenant, avec les mois qui se sont succédés, ça montre, avec son capitanat et ses performances actuelles, qu’il ne s’en est pas trop mal sorti quand même. Je pense que la relation avec les supporters aujourd’hui est un peu meilleure […] Benoit c’est quelqu’un d’entier humainement. Si le bateau coule, il va rester pour le bateau. Je connais plusieurs joueurs qui prennent la barque et qui pagayent rapidement. Lui non. S’il est parti à Bordeaux, c’est parce qu’il voulait s’investir dans le projet, dans la ville et dans le club. Le problème de ces personnes très humaines, qui mettent une part importante de l’émotion dans leur jeu, leur performance, c’est qu’il y ait toujours la petite cassure de la région que l’on quitte et les nouvelles habitudes à prendre. Il a fallu un petit temps d’adaptation. Maintenant je pense que tout roule ».

ARL

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des