Christophe Monzie : « Si Paulo Sousa a vu les limites offensives de son équipe à l’heure actuelle, il a oublié sa fragilité dans le temps additionnel »

Paulo Sousa

Christophe Monzie s’est exprimé sur la rencontre entre Bordeaux et Rennes, qui aurait pu voir les bordelais l’emporter sans cette égalisation dans les derniers instants de la rencontre. « Le coup était presque parfait mais en même temps, si on regarde ce qu’a été cette rencontre dans la réalité et ses statistiques, dans l’occupation du terrain et le partage de balle, le partage des points n’est pas immérité. Les dix dernières minutes notamment ont été à sens unique, Bordeaux ne tenait plus un ballon devant. On n’avait sans doute plus les joueurs pour le faire. Paulo Sousa a fait un pari, celui de faire rentrer des joueurs à vocation plutôt défensive, moins offensifs que ceux qui sont sortis […] L’ouverture du score est un peu flatteuse quand même parce que c’est sur sa première frappe cadrée que Bordeaux a ouvert le score. Derrière, on n’a eu que de timides occasions. Alors, est-ce qu’il fallait comme l’a fait Paulo Sousa sortir deux joueurs offensifs pour faire rentrer deux joueurs défensifs, et vivre sur ce court avantage ? Vu l’état actuel de Bordeaux et son efficacité offensive, je pense que c’était le choix raisonnable à faire. Mais ça n’a pas marché. Si Paulo Sousa a vu les limites offensives de son équipe à l’heure actuelle, il a oublié sa fragilité dans le temps additionnel […] Dans la globalité du match le score est logique, dans le scénario ce n’est pas normal que tu lâches deux points à domicile ».

ARL FM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des