Pierre Rondeau : « Concrètement, en France, 16 clubs sont déficitaires et sont complètement dépendants du trading joueurs »

Pierre Rondeau

 

Pierre Rondeau économiste du sport qui exerce aujourd’hui sur RMC, s’est rendu compte, après les derniers chiffres publiés par le LFP sur les comptes des clubs de Ligue 1 pour la saison 2017-2018, que la majorité des écuries misaient sur le trading. Et que donc, les Girondins de Bordeaux étaient loin d’être un cas isolé…

« Les clubs de Ligue 1 aujourd’hui sont basés essentiellement sur le trading joueurs. On a 16 clubs déficitaires sur l’exploitation du spectacle footballistique. Mais ensuite on en a seulement cinq dans les résultats nets, qui sont déficitaires, alors que tous les autres sont excédentaires en résultats nets, à travers la vente de joueurs. Concrètement, en France, 16 clubs sont déficitaires et sont complètement dépendants de la vente de joueurs et du trading joueurs. La billetterie ne rapporte pas, les droits TV ne rapportent pas… C’est inquiétant. La première chose d’un club de football, ce n’est normalement pas de vendre des joueurs, c’est de produire du spectacle, du football. On change de modèle économique. Le football aujourd’hui ne sait plus produire du spectacle footballistique ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des