Christophe Monzie : « C’est le 16ème depuis le début de saison toutes compétitions confondues, et le 7ème depuis le début de l’année 2009 »

Christophe Monzie

Christophe Monzie est revenu sur cette égalisation en fin de match face à Rennes qui est la conséquence des problèmes défensifs rencontrés depuis le début de la saison par les Girondins. « C’était presque top beau pour être vrai. On a eu le droit pour cette égalisation de Rennes à un condensé des deux gros problèmes de Bordeaux cette année. D’abord leur propension à encaisser des buts sur coup de pied arrêté, puisque c’est le 16ème depuis le début de saison toutes compétitions confondues, et le 7ème depuis le début de l’année 2009. Puis également le deuxième point, la fragilité sur les fins de match. Là, c’est plus une question de condition physique que de concentration. On a peut-être oublié un peu vite que la concentration suppose également une condition physique irréprochable. On s’est rendu compte que l’un des premiers constats de Paulo Sousa et son staff, c’est que le groupe bordelais n’avait pas réussi à tenir la charge physique imposée par le technicien portugais dans les premières séances qu’il a conduites. C’est peut-être une des explications qui a fait que Bordeaux a pris un nombre incalculable de buts dans le money-time cette saison. Ce but de Rennes résume un petit peu les points sur lesquels Paulo Sousa va devoir appuyer là où ça fait mal, parce que ça fait mal depuis trop longtemps. Cela fait plusieurs saisons que ça dure, il va falloir corriger ça ».

ARL FM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des