Didier Deschamps : « Il n’y a pas de raison de changer aujourd’hui, c’est cette hiérarchie-là »

Benoit Costil

 

Didier Deschamps s’est exprimé sur ses trois gardiens choisis pour sa liste en équipe de France. Dans ses propos, l’on sent bien que pour Benoit Costil, le gardien des Girondins de Bordeaux, seule une blessure d’un des trois gardiens sélectionnés le fera revenir… Pas une énorme bourde de Steve Mandanda, comme ce fut le cas face à Paris le week-end dernier.

« Non, ça ne me fait pas sourire, même s’il y a eu le match de dimanche quand même, hein (rires). Après, c’est une action, bon, voilà. Steve a eu des moments un peu plus difficiles. Alphonse a eu de bonnes périodes, même s’il n’a pas été concerné par les matches les plus importants du PSG. Le dernier match, c’était lui, pas Buffon. C’est évolutif dans un sens ou dans l’autre. Steve, mis à part le match face à Paris, avait retrouvé un bon niveau. C’est quelqu’un qui a l’habitude de venir avec nous. Même s’il n’a pas beaucoup de sélections, une petite trentaine, il est venu bien plus que cent fois avec nous… J’ai la chance de pouvoir m’appuyer sur ces trois-là, qui sont trois gardiens de haut niveau. La hiérarchie est ce qu’elle est aujourd’hui, après ça dépendra de l’évolution des uns et des autres. Il n’y a pas de raison de changer aujourd’hui. Si j’appelle Steve, il a toujours ce statut de numéro 2, il a toujours répondu présent quand j’ai fait appel à lui. Alphonse aussi, a été performant. Aujourd’hui, c’est cette hiérarchie-là. Après, vous le savez aussi bien que moi, la vérité de juin, de septembre, dans un an… Je ne la sais pas. Mais à partir du moment où j’appelle Steve, ce n’est pas pour changer une hiérarchie qui est établie ».

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des