[J27] Les tops/flops Girondins4Ever de Bordeaux-Montpellier

bandicam 2019-03-05 20-50-43-738

 

Pour faire suite aux notes publiées il y a quelques minutes, la rédaction Girondins4Ever s’attelle désormais aux tops/flops de ce match coté bordelais. Voici donc les deux catégories de distinctions :

 

Les Tops

Nicolas De Préville (6/10) : N’en déplaise à certains (une grande partie d’entre vous d’ailleurs, on vous voit), oui, NDP est une nouvelle fois cité dans les tops ici. Et bien oui, c’est une nouvelle fois le bordelais le plus dangereux sur ce match. En première mi-temps, il est auteur des centres les plus dangereux de son équipe. Ses courses entre les lignes et dans la profondeur ont souvent créé le danger. Il est à l’origine du but bordelais, même si sa frappe ne prenait pas le chemin du cadre. Un peu moins en vue en seconde, il a aussi apporté sur certaines séquences. Quelques pertes de balle dommageables sont à noter en fin de match.

 

Les Flops

Nos deux latéraux (3,5/10 chacun) : Voyons le bon coté des choses, les prestations catastrophiques de nos deux latéraux nous permettent de les regrouper ici. Commençons par le jeune espagnol, qui s’est montré (pas dans le bon sens) rapidement. En effet, c’est lui qui est à l’origine de ce marquage pitoyable sur Lasne, qui a tout le loisir de placer sa tête devant les cages. Apport offensif proche du néant, des fautes idiotes et un placement défensif douteux parfois. Cette dernière phrase est aussi applicable à son collègue de l’autre aile, qui n’a guère fait mieux. Une qualité de centre nulle, trop souvent dépassé et aucune montée. Et par dessus tout, ils font la paire jusqu’au bout, c’est lui qui est au marquage de Mollet (qui remise à Congré) sur le deuxième but. Liés pour le meilleur, et surtout pour le pire nos deux amis.

Eric Bédouet (3,5/10) : Petite nouveauté, nous avons aussi décidé de noter la prestation du coach, qui décroche un billet direct en première classe dans nos flops. La chance ! Il fait le choix de titulariser un Pablo encore trop juste physiquement, laisse une nouvelle fois sur le banc les jeunes recrues Maja et Adli, et il maintient un Poundjé cataclysmique depuis quelques temps. Et attendez, ce n’était que son onze. Il fait sortir Basic très tôt qui n’était pas forcément le pire (loin de loin) ainsi que Karamoh, qui amenait de la percussion malgré du déchet. Pour faire entrer qui ? Kamano, qui réalise une entrée absolument horrible. C’en est trop, il est temps de laisser sa place. D’autant que le 4-3-3 était adapté à Jocelyn Gourvennec avec l’effectif que l’ex-coach bordelais avait choisi. Seulement, depuis, deux entraineurs sont passés…

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des