Nicolas Le Gardien : « Ricardo a, je pense, permis d’éviter une catastrophe plus grande »

Ricardo

 

Nicolas Le Gardien, correspondant pour Sud Ouest sur les Girondins de Bordeaux, s’est exprimé sur la séparation entre le club et Ricardo Gomes.

« Ricardo se doutait qu’il ne serait plus l’entraineur des Girondins la saison prochaine. Lui-même n’était pas certain non plus de vouloir rester, après un mercato où il n’a pas été vraiment maitre de ce qu’il s’est passé. C’est le projet américain, donc lui-même s’interrogeait. Même si quand il est arrivé il en avait envie, il savait que de rester au-delà de juin ce serait compliqué. Et l’élimination en demi-finale de Coupe de la Ligue a été un nouveau coup à cette perspective de voir au-delà de juin. Après, partir maintenant, il ne s’y attendait pas forcément. Après l’élimination en Coupe de la Ligue et les défaites à Marseille et Paris, il flottait dans l’air ce côté ultimatum avec une série de trois matches, afin de se mettre à l’abri de la zone rouge. La victoire contre Toulouse a permis comptablement de faire un grand pas vers le maintien, et se donner un peu d’air. On pensait que ça lui permettrait de terminer la saison. Guingamp et Nantes, en termes de contenu ça a été très pauvre, et je pense que ça a joué au niveau du manque de vie de l’équipe. A Nantes, le fait de voir l’équipe ne rien montrer de plus, fait que la réflexion a fait son chemin dans la tête des dirigeants. Eux, réfléchissaient de leur côté sur les options déjà pour la saison prochaine, et s’intéressaient à des entraineurs libres. Cela faisait que pour certains, il y avait la possibilité de les voir arriver plus tôt que prévu. Tout ça mis bout à bout, plus quelques signes avec l’histoire Karamoh, quelques manques au niveau du comportement des joueurs, ont fait dire aux dirigeants qu’il fallait agir maintenant pour éviter que la fin de saison ressemble à une dégringolade […] Mais je pense que quand il est arrivé, il a fait énormément de bien. Ça a été un été compliqué pour le club, avec le départ de Gustavo Poyet, et la vente. Ricardo est quelqu’un de très respecté par les salariés, il a du charisme, du calme aussi. Il a amené ça dans le vestiaire. Il a permis de passer l’automne avec des résultats plutôt bons, et il a aussi, je pense, permis d’éviter une catastrophe plus grande […] Il aura été irréprochable jusqu’au bout en protégeant toujours le club, en restant droit. Il a bossé, il a fait le boulot, il a protégé son vestiaire, le club. Pour ça, c’est très respectable. En termes de résultats, au final, ce n’est pas non plus catastrophique. Ce n’est pas bon, mais pas non plus catastrophique en mettant ça en perspective avec la qualité de l’effectif et ce qui se passe au club ».

Sud Ouest

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des