Benoit Trémoulinas raconte son dernier match pro, avec Séville : « Ca avait gonflé, ça craquait, claquait dans tous les sens »

Benoit Tremoulinas

L’ancien latéral bordelais Benoit Trémoulinas s’est souvenu de son dernier match avec le FC Séville et également le dernier de sa carrière, où il est sorti blessé mais sous une standing ovation.

« Je ne pensais absolument pas que c’était mon dernier match. Je savais qu’il s’était passé quelque chose de grave, mais honnêtement je ne pensais vraiment pas que c’était terminé. Je l’ai même senti avant le match. Avant de rentrer à l’échauffement, mon genou commençait à claquer. Il y avait eu des signes avant-coureurs deux mois avant parce que mon genou commençait à énormément gonfler. On avait fait des ponctions, des infiltrations. Et donc au moment de sortir du vestiaire pour l’échauffement, il y a quelques petits escaliers à descendre, et j’ai senti mon genou fait ‘clac, clac’. Je me demandais comment j’allais faire pour jouer le match. L’échauffement, je le gère un petit peu. On revient dans le vestiaire, et je redescends ces escaliers… ‘clac, clac, clac’. Je commence à devenir tout blanc. On rentre sur le terrain, il y avait le public, l’euphorie, et avec tout ça, ça passe… Tu oublies un peu. La première mi-temps se passe plutôt bien. Dans le vestiaire à la mi-temps, au moment de me relever, c’était pire. Ca avait gonflé, ça craquait, claquait dans tous les sens. Je fais quand même la seconde mi-temps, mais je sentais qu’il se passait quelque chose. Je me souviens d’une action, je donne un ballon en profondeur à Victor Vitolo, un geste anodin, et j’entends ‘crac’ au niveau du ménisque externe. J’ai demandé au coach le changement, qu’on arrête les frais. C’est vrai que je suis sorti sous une standing ovation, mais je n’y pensais même pas. Je n’entendais même pas parce que dans ma tête je me dis qu’il y a l’Euro, j’étais en balance avec Lucas Digne… Je me dis que l’Euro, c’est terminé. Il y a une finale d’Europa Ligue à jouer, c’est terminé. Et il va y avoir une opération en suivant. On cogite énormément et on n’entend pas du tout les supporters qui me font une standing ovation ».

RMC

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des