Philippe Fargeon : « Il n’était pas un foudre de guerre, mais c’était un joueur régulier sur lequel on pouvait compter »

Lukas Lerager

Philippe Fargeon, à qui nous avons posé la question concernant le départ de Lukas Lerager cet hiver des Girondins de Bordeaux pour le Genoa, s’est montré assez surpris du départ du milieu de terrain danois alors qu’il pouvait encore être utile à l’équipe.

« Je ne comprends pas. Il était là pour suppléer Plasil. Même si Plasil a une forme excellente pour son âge, je ne comprends pas pourquoi on l’a laissé partir. Il faisait partie des joueurs réguliers. Il n’était pas un foudre de guerre soyons clairs, mais c’était un joueur régulier sur lequel on pouvait compter. C’est cette politique que je ne comprends pas encore. On va prendre des joueurs pour remplacer ceux qui sont plus âgés et on les fait partir avant. Il y avait peut-être une opportunité financière, je ne sais pas. C’est surprenant. Mais d’un autre coté, il y avait tellement de récupérateurs et tellement d’avant-centres, à un moment si on se sépare d’un ou deux, ce n’est pas non plus négligeable. C’est logique ».

Retrouvez l’intégralité de l’interview ICI sur Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des