Jean-Marc Furlan : « J’ai fait 12 villes comme joueur et entraîneur et c’est ici que je me sens le mieux »

Jean-Marc Furlan

 

Comme il l’avait déjà fait il y a quelques jours, Jean-Marc Furlan s’est exprimé sur sa situation à Brest. L’ancien joueur des Girondins de Bordeaux va se voir très certainement proposer une prolongation de contrat très prochainement, et ce n’est pas pour lui déplaire. Actuellement deuxième de Ligue 2, il est avec Metz l’un des favoris à la montée en Ligue 1.

« Ça m’a fait une très forte contrariété. Je me suis dit ‘mais qu’est ce que j’ai fait pour qu’on en soit là ?’. Ça m’a fait très peur depuis le début de la saison. Je croise les doigts, ça peut s’écrouler, mais ce ne sera pas pour ces raisons-là. On est très liés, on a créé une identité très forte […] Ma situation est précaire. Si tu dis que Furlan s’en va, en deux heures tu as 20 CV qui tombent, en 48h tu as 50 CV qui tombent. Tandis que nous, c’est inversement proportionnel. Je rêve d’offrir la Ligue 1 Conforama aux Brestois et aux Finistériens […] Ici, je suis en symbiose comme je ne l’ai jamais été. Et je sais de quoi je parle, j’ai fait 12 villes comme joueur et entraîneur et c’est ici que je me sens le mieux, mais encore faut-il être désiré et pas des hésitations permanentes […] Mon obsession, c’est le bonheur présent, parce que j’ai les moyens à 61 ans de me dire que j’en ai rien à faire de ce qui se passera au 20 mai ou au 30 mai ou au 1er juin. Quoiqu’il arrive le monde ne va pas se retourner parce que Furlan n’a pas de boulot. Je suis totalement imprégné par l’idée de savoir comment finir au mieux la saison. Yvon Pouliquen s’occupe du reste ».

LFP

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des