Benoit Trémoulinas : « Là où je leur en veux un petit peu, c’est que jamais ils m’ont dit que ça allait être néfaste pour mon genou »

bandicam 2019-02-17 20-15-12-871

 

Comme vous le savez, Benoit Trémoulinas a arrêté sa carrière. Il ne s’est jamais remis d’une blessure à un genou. Il raconte. « Cette blessure au genou date de 2009. J’ai eu une fissure au ménisque externe. Mais c’est une blessure que j’arrivais à gérer durant mes saisons à Bordeaux, Saint-Etienne et Kiev. Quand je suis arrivé à Séville, l’intensité des entraînements était beaucoup plus importante que ce que j’avais connu auparavant. Je m’en souviens, la première année où je signe à Séville, trois ou quatre mois après mon genou a commencé à me faire mal. Et de plus en plus mal au fil des mois… C’est vrai qu’on m’a proposé des infiltrations de corticoïdes pour masquer la douleur. Là où je leur en veux un petit peu, c’est que jamais ils m’ont dit que ça allait être néfaste pour mon genou. On peut en faire une ou deux par an, mais ça n’a pas été le cas, j’en ai fait beaucoup en l’espace de deux ans… je ne vais pas dire que c’est à cause de ça que mon genou a lâché, mais je pense que ça y a contribué, bien sûr […] Je n’ai plus eu trop de nouvelles de Séville. A Bordeaux oui parce que j’ai gardé de bons contacts, notamment avec Patrick Battiston et Matthieu Chalmé. Ce sont des personnes qui m’ont toujours envoyé des messages, toujours soutenu. Christophe Galtier aussi un peu, Jean-Louis Gasset.  Ce sont des personnes qui comptent beaucoup pour moi aujourd’hui ».

BeIN Sports

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des