Antoine Kombouaré : « Il faut être très costaud défensivement »

Antoine Kombouaré

 

L’entraineur du DFCO, Antoine Kombouaré, a donné l’état d’esprit de son équipe avant la rencontre de dimanche face aux Girondins de Bordeaux.

« J’ai appris de par ma nature et la façon dont je fonctionne, de ne pas trouver d’excuses. J’ai horreur de ça. Dans nos métiers, souvent on se plaint, on se trouve des excuses, et là surtout pas. Il faut être prêt, se concentrer […] On a fait un gros travail sur comment mieux défendre, comment ne pas prendre de but. Après, si on se réfère au match contre Montpellier, il y a eu une faute d’inattention. En première mi-temps, on a été pas mal bousculés, mais c’est bien parce qu’on est en difficulté, on s’accroche, on se bagarre, on ne prend pas de but et ça c’est bien. Si on veut faire ce qu’il faut pour se maintenir et prendre des points, il faut être très costaud défensivement. Après, on a les joueurs devant pour aller poser des problèmes à l’adversaire. Le groupe, l’équipe, les joueurs, il faut qu’ils soient conscients qu’on doit tous faire des efforts à ce niveau-là […] Il faut qu’on continue à être une équipe qui va de l’avant, qui marque des buts, ce qui a toujours été bien fait ici. Mais quand on prend des buts, ce n’est pas que le problème du gardien ou de la défense, c’est tout le monde qui est concerné […] Aujourd’hui, il faut encourager les joueurs, leur donner de la confiance, leur faire prendre conscience qu’ensemble on est plus forts ; des choses banales. L’important, c’est qu’ils aient la tête à l’endroit, et qu’ils fassent des gros matches. J’aime les équipes qui nous donnent des émotions. J’ai envie de vibrer sur le banc, même si on se trompe, même si on rate, même si on perd. Mais il faut voir des garçons qui s’éclatent sur le terrain […] Il y a un schéma bien sûr qu’il faut respecter, j’attache beaucoup d’importance à ce qu’on soit disciplinés dans tout ce qu’on va faire et mettre en place. Mais une fois que le schéma de départ est mis en place, surtout pour les attaquants, il n’y a pas de poste. Ils doivent être capables de permuter dans tous les sens, d’évoluer surtout le front de l’attaque. Nous, on a cette chance-là ».

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des