Eric Bédouet : « Il n’aime pas qu’on le fasse souffler mais il comprend. Si vous lui demandez de jouer tous les matches, il va tous les jouer »

Jaroslav Plasil

Eric Bédouet a longuement été questionné sur Jaroslav Plasil en conférence de presse, et notamment sur son impact depuis toutes ces années aux Girondins de Bordeaux sur un groupe.

« Il était assez mature dans le jeu lui-même, dans ce métier-là il était mature. Il avait compris pas mal de choses. C’est à lui qu’il faudra demander mais je pense que sa carrière internationale l’a aidé aussi. Elle l’a fait progresser car la carrière internationale, ce n’est pas n’importe quoi non plus. Il faut être présent, il faut jouer beaucoup, il n’y a pas beaucoup de vacances. C’est quelque chose qu’il faut supporter et quand on n’y a pas été, on ne sait pas ce que c’est. C’est vraiment bien. Dans la vie tout court, il fait attention, enfin je suppose car je ne suis pas derrière lui mais c’est obligé vu qu’on doit avoir une hygiène de vie au top niveau. On ne peut pas faire un métier comme ça, sur une durée comme ça en ayant une hygiène de vie qui est n’importe quoi. Ce n’est pas possible […] Le faire jouer un match sur deux ? C’est pour le préserver. Je sais que je l’avais fait jouer beaucoup plus que ça. Je l’avais fait plus jouer car je sentais qu’il était… Ce que je voulais c’était le limiter dans les efforts, on avait discuté de ça un petit peu tous les deux. Surtout, il fait jouer et il sait faire jouer les autres. Ça, c’est intéressant et quand il joue, l’équipe joue bien tout le temps, souvent. Il faut le faire souffler aussi mais ça il n’aime pas. Il n’aime pas qu’on le fasse souffler mais il comprend. Il a compris qu’il fallait… mais il est toujours dispo. Si vous lui demandez de jouer tous les matches, il va jouer tous les matches […] Il bonifie son partenaire d’à côté. Il faut avoir et ce n’est pas facile quand on vieillit, ce n’est pas facile de s’occuper des autres. Déjà s’occuper de son jeu c’est très dur, lui en est aussi de s’occuper des autres. C’est-à-dire que son jeu il le maitrise, ce qui est très difficile à faire, mais il va donner des conseils aux autres, il va essayer de les faire jouer, de les faire progresser et ça c’est difficile à faire ».

Retranscription Girondins4Ever

Suivez la conférence de presse d’Éric Bedouet avant Bordeaux-Dijon (dimanche 20 janvier à 19h)

Publiée par FC Girondins de Bordeaux sur Jeudi 17 janvier 2019

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des