Eric Bédouet : « On ne se préoccupe pas de savoir si on va mettre deux buts ou non car déjà on a du mal à en marquer »

Eric Bédouet

Les Girondins, s’ils veulent conserver une chance infime de se qualifier, devront remporter le match face au Slavia par 2 buts d’écart. Mais pour Eric Bédouet, cela ne justifie pas d’aborder ce match différemment des autres. « Non, il faut jouer le coup à fond. On ne se pose pas ces questions-là. On est là depuis pas mal de temps. La qualification (pour les phases de groupes, ndlr), c’était quelque chose d’important. On avait découvert qu’on avait le niveau car on n’est pas très loin mais il faut gagner les matches. Là, on n’a pas trop de préoccupations. Il faut jouer en bloc. On ne se préoccupe pas de savoir si on va mettre deux buts ou non car déjà on a du mal à en marquer. Ce n’est déjà pas facile mais on essaye de donner le maximum de ce que l’on peut faire ».

Tenter de remporter la rencontre face à une équipe qui a été celle qui leur a posé le plus de problèmes. Mais est-ce que cela fait d’elle l’équipe la plus forte du groupe ? « Effectivement, je trouve que c’est l’équipe qui nous a posé le plus de problèmes. C’est une équipe qui est expérimentée, forte physiquement mais aussi techniquement, qui est bien en place tactiquement. Elle possède tous les arguments d’une équipe vraiment expérimentée. Elle est maline, elle fait les choses au bon moment. Il n’y a pas de place pour le hasard. C’est vraiment une très belle équipe, très forte. On a eu beaucoup de mal. C’était lors du premier match et on n’était pas prêts encore pour combattre mais on n’a pas fait non plus un vilain match là-bas. C’est vraiment une équipe favorite dans ce groupe et une des meilleures du groupe ».

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des