Sébastien Joseph : « Bordeaux a eu un recrutement intéressant, mais autant que le nôtre »

bandicam 2018-11-22 22-26-59-386

 

Les féminines des Girondins de Bordeaux reçoivent Soyaux ce samedi. Avec trois points d’avance sur le premier relégable, Soyaux n’a pas perdu depuis trois matches, mais n’a pas gagné non plus. Soyaux n’a d’ailleurs jamais perdu face à Bordeaux depuis que le club au scapulaire est en D1F. L’entraîneur de cette équipe, Sébastien Joseph, a parlé de cette rencontre.

« A part Lyon qui est ce qui se fait de mieux au niveau européen, sur tous les matches on a l’objectif d’accrocher des points. On l’a déjà dé montré. Donc ce week-end contre Bordeaux, comme le prochain, on a toujours l’objectif de ramener des points […] Ça reste un derby, donc c’est un contexte qui dépasse le cadre uniquement tactique du match. C’est d’abord une question d’état d’esprit, de volonté, de concentration, de détermination, qui souvent font la différence. On a des forces ensuite sur lesquelles s’appuyer, une certaine qualité de jeu qui est revenue. Il y a toujours une réflexion tactique quand on aborde les rencontres […] Ce que je remarque de ce club c’est que depuis son arrivée en D1, ils font des choses très cohérentes dans la manière dont le club et l’effectif évoluent, sa structuration par rapport à la D1. Il y a eu une prise de risques importante la première année, et après il y a eu cette volonté de faire évoluer les choses. Après, le recrutement a été intéressant avec Maëlle Garbino aussi, qui est une bonne joueuse. Mais autant que le nôtre… On est très satisfaits des arrivées chez nous. On ne peut pas dire qu’on envie spécialement le recrutement d’ici ou là. C’est une équipe qui évolue bien, mais elle n’a pas encore su forcément s’imposer au niveau de l’élite. Mais comme nous ou beaucoup de clubs… C’est la régularité de la performance qui fait qu’on s’inscrit comme une équipe qui fait peur […] L’année dernière, je me souviens d’un match avec un contexte très particulier, il pleuvait énormément, on se demandait même si ça allait jouer. Au bout d’une demi-heure, le terrain s’était tellement dégradé que c’était devenu impossible à jouer, le match ne pouvait pas se terminer autrement. Là il y aura d’autres conditions. On sait que c’est un match qui peut basculer d’un côté comme de l’autre, sur un détail, sur rien du tout. L’année dernière on les a battus 1-0 à domicile mais ça aurait très bien pu faire match nul. En match amical de pré-saison, c’est elles qui nous ont battues 1-0 sur un but en fin de match. Ce n’est jamais un match où il y a 5-4, mais plutôt un match équilibré. Aujourd’hui, un 0-0 à Bordeaux, on n’est pas dans une position de se satisfaire d’un match nul. Ce serait un bon résultat d’aller gagner là-bas. Toutes les équipes peuvent se battre à part Lyon. Tous les matches sont prenables ».

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des