Xavier Domergue : « Je suis personnellement très heureux de faire Bordeaux, mais je n’ai pas plus de difficultés que ça à les faire »

Domergue

 

Xavier Domergue est né à Bordeaux, et commente les matches des Girondins de Bordeaux. Cela pourrait paraître compliqué de commenter les matches du club au scapulaire, mais pas du tout, comme il s’en est expliqué.

« Franchement, ce n’est pas compliqué, non. Après, on apprend petit à petit, et on a la chance d’avoir la Ligue 1 depuis près de six saisons sur beIN Sports. Au départ, oui, il y a un attachement à la région, au club… Même si j’ai des souvenirs immenses dans ma mémoire et dans ma tête, je n’ai jamais été un grand supporter des Girondins de Bordeaux. J’ai toujours bien aimé les Girondins parce que ça a été mon club, ma ville, et voilà, j’allais au stade depuis que je suis tout petit, c’est un club que je suivais avec beaucoup d’attention. Mais quand on commence à avoir la chance de commenter la Ligue 1 tous les week-ends, de vivre des saisons européennes et j’en ai vécues avec Bordeaux, on partage des moments parce qu’on se déplace parfois avec eux en avion (quand ils jouent le jeudi et le week-end ensuite, ndlr), on vit des moments sympas. Je l’ai vécu avec Bordeaux, avec Saint-Etienne aussi par rapport à leur parcours en Coupe d’Europe. J’ai fait beaucoup l’Olympique de Marseille la saison dernière. En fait, on apprend à s’attacher à beaucoup d’équipes, beaucoup de clubs. Quand on est à leur contact, qu’on a la chance de vivre ces moments-là, c’est vraiment dans une ambiance très sympa, où il y a un échange, un partage. C’est ce qu’on a la chance de vivre au quotidien, donc on s’attache aux différents clubs. Aujourd’hui, quand je fais Bordeaux, je suis personnellement très heureux de faire Bordeaux, de revenir à Bordeaux, mais je n’ai pas plus de difficultés que ça à les faire. Je suis content, et j’essaye, parce que c’est notre rôle premier, d’être le plus objectif possible dans mon commentaire. Après, il y a des petites choses que ressentent les supporters des Girondins parce que j’ai grandi là et que je connais peut-être un peu mieux le club que certains. Quand je parle du Virage Sud et des Ultramarines, j’ai des petits mots, des trucs avec des joueurs que j’ai croisés, qui se sont faits par la force des choses, la vie, et le parcours de chacun. J’aime venir à Bordeaux commenter les matches, mais ce n’est pas plus difficile que ça. J’ai vécu de grands moments à Bordeaux, comme à Marseille l’année dernière. J’en ai vécus à Saint-Etienne. On a la chance d’en vivre tous les week-ends des grands moments, et il faut se féliciter de ça. On a beaucoup de chance de faire ce métier-là. Je suis vraiment reconnaissant par rapport à ça, je mesure la chance qu’on a de vivre de notre passion tous les week-ends ».

Retrouvez l’intégralité de l’interview Girondins4Ever de Xavier Domergue ICI

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des