Xavier Domergue : « Je pense très honnêtement que ce n’est pas viable sur le long terme »

Ricardo et Eric Bédouet

(Photo by NICOLAS TUCAT / AFP)

Xavier Domergue, commentateur et journaliste pour beIN Sports, est revenu sur l’arrivée de Ricardo pour le poste d’entraineur des Girondins de Bordeaux. Lui qui estimait que de ne pas l’autoriser à coacher ‘normalement’ était une mascarade, a confirmé ses propos, espérant que cela avancerait prochainement pour le bien de tous.

« Son retour, je le trouve positif. Après, c’était difficile de trouver quelqu’un comme ça en cours de saison, quelqu’un de libre déjà, et il y avait aussi cette complexité du fait que le projet n’était pas entériné. C’est aussi difficile de faire venir un entraîneur dans des conditions comme ça, quand on ne sait pas encore où on va. Ricardo, c’est un homme d’expérience, qui a connu de gros soucis de santé récemment, qui est très famille, très affectif. Je pense que ce groupe avait besoin de ça. Je ne dis pas que Gustavo Poyet ne le faisait pas parce que je trouve que ça a été un très bon entraîneur aussi, qui savait amener du sourire, de l’envie à son groupe. J’ai été un peu surpris par son départ parce que je pensais très sincèrement que c’était un entraîneur de qualité, qu’il avait encore un bout de chemin à faire avec les Girondins. Après, ça a été un choix par rapport à ses déclarations. L’arrivée de Ricardo, je la vois de manière très positive. C’est un ancien joueur et entraîneur qui est respecté, qui est respecté au club aussi. Beaucoup de salariés le connaissent et tout le monde s’est félicité de son arrivée. L’association avec Éric Bédouet et Patrick Colleter est intéressante. Il y a juste un truc qui me chagrine un petit peu, c’est de voir sa situation sur le banc… Je pense très honnêtement que ce n’est pas viable sur le long terme. Aujourd’hui de voir qu’un homme comme Ricardo, qui a joué en France pendant d’aussi longues saisons, qui a entraîné dans plusieurs clubs en Ligue 1, qui a vraiment entraîné et été dans sa zone technique, qui a exercé son métier pleinement… Le voir aujourd’hui cantonné dans ce rôle d’entraineur assis, qui ne peut plus parler, échanger dans un match, ce n’est pas viable pour moi sur le long terme. Aujourd’hui, je suis très, très triste pour lui, je sais qu’il souffre de cette situation-là. Éric Bédouet fait très bien son travail, il n’y a aucun problème, mais Ricardo est quelqu’un qui a besoin de s’exprimer, il le fait tous les jours à l’entrainement, et il en est privé les jours de match… Quand on fait les séances d’entrainement, ce n’est pas la même chose, on n’est pas entendu de la même façon… La situation est vraiment très difficile à vivre, et j’espère que ça va pouvoir changer rapidement parce que je trouve ça sincèrement et personnellement aberrant […] Oui, je parlais d’une mascarade ce jour-là. Je le redis, je trouve ça aberrant. Une personne comme Ricardo qui a joué de nombreuses saisons en Ligue 1, qui a entraîné en ligue 1, comme aujourd’hui on peut décider de le priver d’entrainer, de coacher réellement. Je trouve ça incroyable. Les joueurs ont besoin de leur entraîneur en match aussi. Le mot était un peu fort, peut-être, mais la « mascarade » le résume quand même parfaitement. Je n’arrive toujours pas à comprendre. On a essayé de l’avoir, Ricardo, en avant-match, on sait qu’il nous apprécie globalement. Lui nous dit de la manière la plus sincère possible, qu’il est un peu privé d’exercer son métier pleinement, donc qu’il ne va pas venir nous répondre… Ce que je comprends sans aucun problème. C’est assumé aussi pleinement par les Girondins, c’est comme ça. Il est privé d’exercer son rôle à fond. Après, pour Eric, c’est bien, c’est une très bonne personne, quelqu’un que j’apprécie beaucoup, et qui fournit un excellent travail. Il doit aussi s’affirmer un peu dans ce rôle-là, de communiquant, et au bord du terrain ce n’est pas facile : il le fait plutôt bien ».

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Xavier Domergue ICI, sur Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des