Nicolas de Tavernost : « Si je n’avais pas eu des responsabilités encore à assumer, j’aurais moi-même fait un tour de table pour le club »

Nicolas de Tavernost

Nicolas de Tavernost a toujours dit qu’il continuerait à supporter le club une fois la vente conclue. Il explique qu’il conservera cet attachement pour le club avec lequel il a été lié pendant 19 ans. « Je serai dans la même disposition d’esprit. Je râlerai si on perd, je serai fou de joie si on gagne. Ne plus être propriétaire ne changera rien à l’implication affective. Je suis attaché au club, à la ville. Si je n’avais pas eu des responsabilités encore à assumer à Paris, j’aurais moi-même fait un tour de table pour le club. Mais je n’étais pas suffisamment disponible […] On l’a vu lors de la vente : vous n’êtes que partiellement propriétaire. Le public, les supporters sont aussi des propriétaires sans titre. Cela demande une implication personnelle forte. Les Américains s’en apercevront : il faut un décisionnaire et un seul, une ligne de décision très directe, très claire ».

Sud Ouest

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des