Joe DaGrosa aurait voulu stopper la transaction après avoir vu les banderoles déployées par les Ultramarines

handsofffcgb

Les Girondins de Bordeaux vont passer sous pavillon américain en devenant la propriété de GACP et King Street avec à leur tête Joe DaGrosa. Cependant, 20 Minutes nous révèle que cela aurait pu ne pas se faire la faute non pas au report du closing mais aux banderoles déployées par les Ultramarines début septembre. Un moment qui a tendu les américains et en particulier le fonds d’investissement King Street comme le souligne un proche du dossier. « Là, c’était vraiment très chaud. Joe DaGrosa était fou furieux en voyant les banderoles des supporters [Hands Offs FCGB, argent sale ou FCGB : un monument en danger]. King Street qui a pignon sur rue, a très mal vécu cela. Certains ont voulu faire capoter l’affaire ». D’après Sud Ouest, c’est Alain Yacine et Thierry Braillard qui calmeront le jeu et qui permettront la vente de se poursuivre.

Autre moment où la vente aurait pu capoter, c’était lorsque le quotidien l’Equipe a révélé des documents internes sur l’appel d’offre compromettant l’opération mais encore la demande de garantie concernant le loyer du stade dont les Américains ne connaissaient pas l’existence. « C’est quoi cette garantie [le loyer du Matmut Atlantique] ? C’est unique en Europe ? ».

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des