Alain Giresse : « Marseille, c’était particulier, ce n’était pas vraiment un choix, c’était plus un départ qu’une arrivée »

bandicam 2018-10-31 00-21-42-497

Alain Giresse a été questionné sur Bernard Tapie lorsqu’il était Président de l’OM, lui qui l’a connu après son départ des Girondins de Bordeaux.

« Non, Claude Bez n’a pas trop aimé que je parte chez le rival marseillais… Ce n’est pas la parenthèse que je préfère. C’était une grosse divergence de point de vue avec le Président, qui en imposait beaucoup. Evidemment, il fallait des personnes comme lui et Bernard Tapie pour imposer de l’ambition aux équipes. Après, je suis parti à Marseille, je ne suis pas rentré dans toutes ces considérations Marseille-Bordeaux. C’était plus un départ qu’un choix, d’aller à Marseille. Mais j’ai découvert Bernard Tapie, et c’est vrai que c’était un grand Président, Manager… C’était impressionnant la capacité qu’il avait d’insuffler aux joueurs cette ambition et cette possibilité de pouvoir gagner. J’y étais au début de sa mise en place, et avec quelques joueurs expérimentés, dans une équipe assez jeune, on lui a permis de gagner un peu de temps pour mettre son équipe en place. J’ai terminé ma carrière ensuite, j’ai laissé l’OM se construire. Il a réussi ce que personne n’avait réussi […] Il voulait prendre les meilleurs joueurs français à Marseille. Moi, il m’a beaucoup tanné… Je lui ai dit que non, j’étais aux Girondins de Bordeaux, etc… Et il y a eu ce problème que j’ai vécu avec Bordeaux qui m’a fait partir. Lui ne m’a pas convaincu. Pour convaincre quelqu’un, il aurait offert la lune. Mais mon départ vers Marseille, c’était particulier, ce n’était pas vraiment un choix, c’était plus un départ qu’une arrivée ».

RMC Sport

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des