Christophe Monzie : « Il n’y a pas de patron, pas de leader d’attaque »

Younousse Sankharé

 

Christophe Monzie, en plus des problèmes des Girondins de Bordeaux dans l’efficacité offensive et défensive, a noté qu’il n’y avait pas de leader au milieu de terrain.

« Au milieu du terrain, il n’y a pas de véritable patron, il n’y a pas d’accélérateur de jeu. On a positionné Younousse Sankharé un peu plus près des attaquants face à Nice, c’était une tentative d’Éric Bédouet pour apporter un peu plus de percussion. Tu finis quand même à quatre attaquants devant et tu n’y arrives pas contre Nice… Ca a déséquilibré le milieu où Otávio et Lerager écopaient un peu les voies d’eau, et ça déséquilibre ce milieu de terrain. Il n’y a pas de patron, pas de leader d’attaque. On a une profusion d’attaquants qui sont tous de niveau égal, même si je crois quand même à l’efficacité d’un garçon comme Cornelius. Dès qu’il rentre il met de la hauteur, de la percussion, que les autres n’arrivent pas à mettre. J’attends de voir qui peut prendre le relai de François Kamano dans cette équipe parce qu’il va commencer à accuser le coup, ce qui est tout à fait légitime ».

ARL

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des