Pierre Ducrocq : « On est presque aussi terrassés que les bordelais »

bandicam 2018-10-25 20-48-45-573

Pierre Ducrocq après la rencontre était déçu pour les bordelais qui ont perdu la rencontre dans les dernières minutes du match malgré une prestation sérieuse. « Ça a été une première période pleine de la part des bordelais, autant dans l’implication que dans la générosité défensive, dans un système tactique très maitrisé, avec un pressing très haut qui a posé des problèmes. Mais aussi dans la générosité et dans les coups à jouer avec le ballon, ça a été parfait […] Ils s’en sortent très bien les russes, il n’y avait pas un monde d’écart entre les deux équipes, sur ce match-là non. C’est dur, cruel, on est presque aussi terrassés que les bordelais parce que le match a été très bon de la part des Girondins. Forcément que lors de cette seconde période, les bordelais n’ont pas réussi à mettre autant d’intensité dans le pressing parce que les jambes ne le permettaient plus, mais ils ont fait quasiment jeu égal avec des temps forts et des temps faibles de chaque côté. Sauf qu’il y a une différence, une erreur individuelle et grossière de Jules Koundé. On ne va pas l’accabler mais on est obligé de la citer parce qu’elle entraine le second but qui fera la différence sur le tableau d’affichage. Cette différence ne s’est pas sentie dans le jeu parce que les bordelais ont fait un vrai match. Si on veut positiver, c’est peut-être un match sur lequel les bordelais pourront s’appuyer en termes d’état d’esprit et même tactiquement pour continuer la saison ».

 

L’ancien joueur du PSG a particulièrement aimé l’arrêt du pénalty de Dzyuba par Benoit Costil« Sur ce pénalty, il y a de l’intox, du vice, de l’expérience aussi. Parce qu’il est en confiance cet homme-là en ce moment. Qu’est-ce qu’il joue bien le coup… ».

RMC Sports

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des