Eric Bédouet : « La moindre erreur se paye cash. Là, ça s’est payé cash »

Eric Bédouet

Après la défaite des Girondins face au Zenit 2-1, Eric Bédouet est revenu sur la déception du résultat car dans le contenu, il y avait bien mieux à espérer. « Avec Copenhague en terme de frustration, c’est pas mal. Sur ce match-là, on ne doit jamais perdre. Il faut accepter à partir du moment où on joue avec de très jeunes joueurs, des jeunes joueurs en formation qui ont 18-19 ans, face à une équipe expérimentée comme l’était le Zenit avec des joueurs de très haut de gamme, la moindre erreur se paye cash. Là, ça s’est payé cash. Je suis déçu surtout pour les joueurs car ils ont livré une partie difficile mais bonne. Ils ont fait ce qu’il fallait. Ils ont gêné le Zenit à tel point qu’on a mené au score. Il faut être conscient que la moindre petite erreur se paye vraiment cash face à des joueurs comme ça ».

Lors de la seconde période, les bordelais ont un peu plus reculés que pendant la première mi-temps, mettant certainement un frein sur les offensives pour préserver un résultat. « Dans un match, on ne peut pas toujours avoir une intensité de jeu, une intensité offensive. On était à l’extérieur. Il ne faut pas oublier ça. Il est vrai qu’on voulait faire quelque chose. tout le monde était animé de cet esprit-là. On a quand même affaire à des joueurs qui sont internationaux en face qui veulent jouer aussi. Ils ont bien démarré la deuxième mi-temps. Nous avons un peu subi la seconde mi-temps mais malgré ça, on devait aller jusqu’au bout avec un nul. C’est comme ça. Ça fait partie du jeu. Ça fait partie de l’expérience qu’il faut acquérir ».

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des