Benoit Costil : « Si on veut espérer un truc il faudra un très grand Bordeaux »

Benoit Costil

Bordeaux va rebasculer sur la coupe d’Europe avec le déplacement en Russie pour y affronter le Zenith Saint-Peterbourg. Benoit Costil parle de cette rencontre à venir. « On n’a pas d’excuses à se trouver. C’est une mauvaise après-midi où on n’a pas existé, et l’adversaire en a profité justement. Mais ce qui est bien c’est qu’on rejoue très vite. Même quand ça va bien, on n’a pas trop le temps de rester dedans, et quand ça va mal il faut vite se replonger sur le prochain match et donc jeudi. Le Zénith, c’est du niveau de la Champions League. C’est un grand club, une grande équipe. Donc si on veut espérer un truc il faudra un très grand Bordeaux. On va se laver les têtes, on va repartir de l’avant, et on va penser à ce match. Puis une fois que ce match sera passé on pensera au match de Nice et ainsi de suite jusque la trêve de novembre […] La trêve internationale, elle peut avoir bon dos, mais elle n’y est pour rien là-dedans. C’est nous, notre prestation, et voilà. Il y a un autre match qui arrive, ce sera un autre jour, un autre match, et voilà. On sortait d’une belle dynamique en championnat avant la trêve, elle a été interrompue, mais elle va recommencer ».

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des