Mark Wyatt : « Ces fonds espèrent souvent multiplier par deux ou trois leur mise dans les clubs à terme »

General American Capital Partner LLC GACP GAPC

KPMG est le cabinet qui a conseillé le fonds d’investissement américain dans le rachat des Girondins. Jacques Boussuge, le responsable Sports Advisory a énuméré ce qui a décidé les Américains de GACP à s’engager dans l’aventure bordelaise. « Le contexte se transforme dans l’Hexagone avec de réelles opportunités de business. La hausse des droits télévisés en 2020 (ils passeront de 762,5 millions annuels de 2016 à 2020 à 1,153 milliard d’euros par an pour la période 2020-2024 – NDLR) ; l’excellence de la formation française avec des centres de formation performants ; la gouvernance stable, avec une Ligue professionnelle et une direction nationale de contrôle de gestion qui garantissent des finances saines des clubs ; et un vrai potentiel d’optimisation des structures pour augmenter les actifs des clubs : tout cela séduit les investisseurs ».

Pour Mark Wyatt, un responsable chez KPMG, l’opportunité de faire de la plus-value dans le foot tente de plus en plus les fonds d’investissements. « Ces fonds espèrent souvent multiplier par deux ou trois leur mise dans les clubs à terme. Mais ils constatent que transformer ces clubs relève plutôt du moyen terme, au-delà de trois ans et même cinq ans. Ils investissent dans une optique plus longue que dans d’autres secteurs ».

 

La Croix

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des