Paul Bernardoni : « Je privilégierais le jeu. C’est tellement important pour moi de jouer, ça prendra toujours le dessus »

Paul Bernardoni

Paul Bernardoni revient sur ses débuts en Ligue 1 avec Bordeaux qui n’ont pas été à la hauteur de ses espérances, à seulement 18 ans. Ces débuts manqués n’étaient pas une question d’âge. « Non, ça marchait très bien avec Troyes, mon club formateur, j’étais en pleine bourre. À Bordeaux, c’était plus compliqué, mais ce passage m’a vachement aguerri. Il m’a aidé à relativiser, à savoir mieux m’analyser. Je me suis renforcé au niveau de mon caractère pour être un peu plus méchant, savoir dire non, secouer un défenseur s’il le faut ». Cette saison, il retrouve la Ligue 1 avec Nîmes après être passé par la Ligue 2 avec Clermont qui l’a relancé après une saison blanche aux Girondins. « On ne revient pas comme ça après une saison blanche. Je suis parti à Clermont (en 2017) et l’objectif était de jouer, jouer, jouer. C’est grâce à ma bonne année là-bas que j’ai trouvé Nîmes, je suis super heureux ». En partant en prêt à Nîmes, il a montré qu’il ne pourrait certainement pas rester cantonné à un poste de doublure. « Je privilégierais le jeu. C’est tellement important pour moi de jouer, ça prendra toujours le dessus ».

L’Equipe

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des