Christophe Monzie : « Beaucoup trop de gens ces dernières années ont reproché aux Girondins un certain manque d’ambition… »

Christophe Monzie

Les Américains ont promis un investissement de 80 millions sur les trois prochaines années. Christophe Monzie parle du financement qui est particulier mais au-delà de ceci, il estime qu’il faut voir ce que feront les américains pour casser ce côté club sans pression. « Le principe de financement est un peu complexe, c’est quelque chose d’un peu innovant dans le championnat français. Joe DaGrosa l’a dit lui-même, ce n’est pas quelqu’un de la balle ronde, c’est son fils qui l’a amené au football. Ce n’est pas quelqu’un immergé dans le football, et qui pourrait avoir un réseau comme Bernard Tapie, Pape Diouf… On va voir de nouvelles méthodes, pourquoi pas. Beaucoup trop de gens ces dernières années ont reproché aux Girondins un certain manque d’ambition, d’être un club trop lisse où il n’y avait pas suffisamment de pression, même celle des joueurs. Où quand on avait signé on était tranquille, on faisait sa petite saison… D’ailleurs, certains entraineurs s’y sont cassés les dents, ceux qui ont essayé de secouer un petit peu la fourmilière. Ils l’ont payé au prix fort, le dernier en date c’est Gustavo Poyet. Il avait ses qualités et ses défauts, mais il a essayé peut-être de bousculer un peu ce mode de fonctionnement raisonnable et sans folies. Entre la gestion lisse et raisonnable de M6, qui laisse le club en bon état, et la nouvelle gestion, nous verrons ce qui se passera dans les prochains mois ».

ARL FM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des