Jérôme Dauba : « Dès que vous en attirez une, forcément ça parle, elles parlent entre elles… »

Claire Lavogez

Photo FCGB

 

Cela fait maintenant trois saisons que les féminines des Girondins de Bordeaux sont en première division. Et depuis, plusieurs joueuses des trois grandes écuries françaises se sont engagées avec le FCGB. Pour Jérôme Dauba le fait d’attirer ces joueuses est le résultat de plusieurs choses.

« Il n’y a pas de transferts encore dans le foot féminin sauf sur des top joueuses entre gros clubs, Lyon ou Paris. C’est aussi que jusqu’à présent il y avait beaucoup de joueuses internationales qui étaient à Lyon, qui étaient en manque de temps de jeu. Aujourd’hui, elles recherchent du temps de jeu, des structures d’entrainement, ce côté professionnel, d’aller dans des équipes qui prônent du jeu. C’est aussi pour ça qu’aujourd’hui on arrive à attirer des joueuses de Lyon parce qu’à force de bosser, de prôner du jeu, d’avoir un cadre de travail qui est ultra pro, ça incite des joueuses à venir. Et dès que vous en attirez une, forcément ça parle, elles parlent entre elles. A Bordeaux c’est plutôt sympa le cadre de vie, l’ambiance de travail, du coup ça incite d’autres joueuses à venir ».

ARL FM

Emission Top Girondins

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des