Jean-Marc Furlan aurait dû entraîner les Girondins, mais il avait donné sa parole…

Jean-Marc Furlan

Après avoir entrainé plusieurs clubs de Ligue 2, la question a été posée à Jean-Marc Furlan si un jour il pouvait être de l’aventure à la tête des Girondins de Bordeaux étant un ancien du club au scapulaire. « C’est une question qui taraude ma famille… En fait, après Troyes, je pars à Strasbourg. Strasbourg me téléphone. J’avais rencontré le Président de Strasbourg, on ne s’était pas mis d’accord, et pendant un week-end il m’appelle pendant deux heures. On se met d’accord au final, je lui dis qu’il a ma parole et que je viens. Le lundi matin, j’ai Monsieur Triaud au téléphone, c’était le moment où part Ricardo (pour Monaco, ndlr) et où ils prennent au final Laurent Blanc. J’ai donc eu Monsieur Triaud lundi matin pendant trois heures, et au grand regret de ma famille, je ne suis jamais revenu sur ma parole. Je me rappellerai toujours, Monsieur Triaud pendant trois heures m’a dit : ‘Jean-Marc, tu rentres à la maison, tu leur téléphones, tu leur dis que c’est fini, que tu ne veux plus signer à Strasbourg’. Mais comme j’avais donné ma parole, je suis parti à Strasbourg. Dans ma famille, personne n’a compris. J’ai juste respecté ma parole. Je ne sais pas si en 2018, maintenant… Mais j’avais été contacté en 2007. Mais je suis évidemment attaché aux Girondins. Comme m’avait dit Matthieu Chalmé, quand il jouait à Lille et que j’étais à Troyes, il m’avait dit ‘coach, n’oubliez jamais, on a le scapulaire tatoué à vie’ ».

ARL FM, Top Girondins

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des