Joseph DaGrosa : « J’ai vraiment ressenti que je faisais désormais partie de la famille bordelaise »

Joseph DaGrosa

Photo David Yohan

 

Certains élus, après l’audience de Joseph DaGrosa devant le Conseil de Bordeaux Métropole, ont évoqué un « choc des cultures ». Dans les colonnes de Sud-Ouest, l’homme d’affaires a expliqué qu’il pensait « que cette remarque était plus une plaisanterie qu’autre chose, à propos de la différence de mentalité en France. J’ai vraiment ressenti que je faisais désormais partie de la famille bordelaise. J’ai reçu de nombreux retours positifs sur les réseaux sociaux. Des négatifs aussi mais 95 % me soutenaient ».

 

Concernant la population française et surtout bordelaise, Joseph DaGrosa trouve qu’il y a quand même des ressemblances. « C’est drôle, nous avons tous de fausses idées. Les Américains pensent que les Français ne font qu’une sorte de gens. Or, j’ai pu mieux me rendre compte de la différence entre des Parisiens et des Bordelais. Je préfère passer plus de temps ici (rire). C’est très similaire aux différences entre New York et Boston. À New York, les gens sont toujours à fond, n’ont jamais beaucoup de temps à vous consacrer. Ici, c’est comme Boston, un style de vie plus décontracté et amical ».

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des