Joseph DaGrosa espère toujours trouver « un accord gagnant-gagnant-gagnant » pour le Matmut-Atlantique

FBL-FRA-BORDEAUX-CLUB-BUYING

US businessman and President of the General American Capital Partners (GACP) investment fund, Joseph DaGrosa (C) attends a press conference in Bordeaux, southwestern France, on October 11, 2018. – The Mayor of Bordeaux announced on October 11, 2018 that Bordeaux-Metropole representatives will vote on October 12, 2018 on wether they accept the buying of the French football club Girondins de Bordeaux by General American Capital Partners (GACP) investment fund. (Photo by Nicolas TUCAT / AFP)

 

Comme nous vous l’avons expliqué il y a quelques jours, les groupes de Vinci et Fayat ont enregistré 10 M€ de pertes sur les trois premières années d’exploitation du Stade Matmut Atlantique soit des pertes qui sont 3 fois supérieures à celles qui étaient prévues au départ (lire : ICI). Est-ce que justement, le fait que SBA soit en déficit, est une opportunité pour les américains d’entrer dans le capital du stade ? Joseph DaGrosa a répondu à cette question aujourd’hui dans les colonnes de Sud-Ouest. « Quand on a évoqué les problèmes du stade devant la commission, j’ai dit que cela me rappelait Churchill découvrant l’URSS: «c’est un rébus enveloppé dans un mystère à l’intérieur d’une énigme». Ce n’est pas à moi de commenter mais nous serions heureux si nous pouvions trouver un accord « gagnant-gagnant-gagnant» pour la ville, SBA et nous ».

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des