Christophe Monzie : « Dans la progression du club, c’est une bonne chose »

Joseph DaGrosa

Le dernier obstacle sur la vente des Girondins par M6 aux Américains de GACP a été levé avec le vote du conseil de Bordeaux Métropole. Un vote favorable qui va permettre au deux parties de poursuivre la vente qui devrait être entérinée à la fin du mois. Christophe Monzie s’est exprimé sur le dossier.

« Dans la progression du club, c’est une bonne chose. Comme le rappelait Alain Juppé, on ne pouvait pas obliger l’actuel propriétaire du club de continuer à rester là après 19 ans de bons et loyaux services, dans la mesure où Nicolas de Tavernost avait exprimé le souhait, depuis longtemps déjà, de se reconcentrer sur les activités principales qui sont celles de la chaine dont il est le président du directoire. On ne pouvait pas obliger M6 à continuer à diriger le club. Il fallait rebondir. Il fallait peut-être du sang neuf C’est la mode. Dans le foot français, il y a plein d’investisseurs souvent venus d’Outre-Atlantique mais quelquefois de bien plus loin que ça, qui investissent beaucoup d’argent dans le football. C’est le football business et on va l’être peut-être plus encore dans ce football business avec l’arrivée de GACP. Le projet annoncé par Joe DaGrosa est ambitieux, il est risqué. La DNCG l’a souligné et l’a pointé du doigt. Le vote des élus de Bordeaux Métropole avait déjà été repoussé de 15 jours pour avoir des éclaircissements, des garanties. Alors gageons que ces garanties ont été apportées par Joe DaGrosa aux élus qui se sont prononcés à une large majorité. Il n’y a que ceux qui ne tente rien qui ne sont jamais critiqués. Il fallait peut-être donner un élan nouveau à ce club. Rappelons-nous de ce que l’on a entendu ici et là ces dernières années. Il y a même des groupes de supporters qui se sont chargé de le rappeler. On disait que Bordeaux manquait d’ambitions. On disait aussi qu’M6 n’a jamais cassé 2 œufs pour en récolter 3. C’est une image mais n’a jamais vraiment pris de gros risques financier, ce n’est pas totalement juste quand même. Il y a eu, le recrutement qui a été fait ces dernières années d’une manière raisonnable et on n’est pas sorti des clous surtout que la dernière fois que l’on était sorti de ces clous, l’expérience a prouvé que ce n’était pas forcément très justifié. On ne va revenir trop longtemps en arrière, sur les 19 ans de gestion d’M6 mais il y a eu quelques erreurs de recrutement. Jérémy Ménez a été de ceux-là. On peut aussi parler de ce fameux brésilien connu au bataillon il y a 5 ans, André, qui a fait 6 mois à Bordeaux. Guillaume Hoarau, ce n’était pas non plus une grande réussite ou encore Isaac Kiese Thelin. On ne va pas allonger la liste. Mais ce sont des garçons qui ont un peu échoué à Bordeaux. Nicolas De Préville a aussi coûté assez cher et il n’a pas pour l’instant confirmé les espoirs placés en lui. Pourtant c’est un excellent joueur. D’une façon générale, M6 a quand même géré de façon raisonnable ce club. Insensiblement, petit à petit, après le titre de champion de France sous Laurent Blanc, Bordeaux est rentré un peu dans le rang et aujourd’hui si tu calques le classement de la Ligue 1 sur le classement des budgets français, tu t’apercevras qu’il y a une assez grande concordance même si chaque année il y a une ou deux surprises. Mais ce n’est pas majoritaire. Bordeaux a le 6ème ou 7ème budget de Ligue 1. Il n’y a pas de secret. Je pense que Joe DaGrosa veut faire mieux que ça, investir de l’argent. J’ai entendu qu’il n’y aurait pas d’achats déraisonnables, je crois qu’on a fixé le palier maximal à 15 millions d’euros. C’est beaucoup mais si tu veux acheter un attaquant qui est une pointure européenne, il va falloir chercher un moment quand même. Il faudra être très perspicace, mais je crois qu’il va y avoir une nouvelle cellule de recrutement qui va être mise sur pied ».

ARLFM

Retranscription Girondins4Ever

Réagissez à l'article ↓

Please Login to comment
  Subscribe  
Me notifier des